Les organisations caritatives militaires sont «le leader du marché» en collaborant les unes avec les autres, selon Cobseo, l'organisme qui représente les organisations d'anciens combattants.

Les organismes de bienfaisance militaires ont précédemment critiqué par de hauts responsables politiques pour la «duplication» perçue des services essentiels pour les anciens combattants, mais Sir John McColl, président de Cobseo, a déclaré que son secteur ne devrait pas être «timide ou diplomate» quant à l'efficacité de leur travail.

Défi à d'autres organismes de bienfaisance

McColl, s'exprimant lors du lancement en ligne d'une nouvelle recherche sur les organismes de bienfaisance des anciens combattants, a déclaré: «Je mettrais au défi n'importe quel sous-secteur de la communauté caritative de se manifester et de nous démontrer que leurs instruments de coopération et de collaboration détiennent une bougie à tout dans notre secteur.

«Ils ne peuvent absolument pas le faire. Nous sommes le leader du marché. »

Il a ajouté: «Je ne pense pas que nous devions être du tout timides ou diplomates à ce sujet. Dans ce secteur, nous avons le leader du marché en termes de coopération et de collaboration.

"Si quelqu'un n'est pas d'accord, présentez la preuve que quelqu'un fait mieux, s'il vous plaît."

McColl a déclaré que Cobseo aidait déjà les organismes de bienfaisance militaires à envisager des moyens de collaborer, y compris l'utilisation partagée des bâtiments, des ressources en coulisses et des opérations de financement. Ce type de coopération «pourrait aboutir à une sorte de fusion, mais il ne doit pas nécessairement en être ainsi», a-t-il déclaré.

Cliquez ici pour lire la suite de cet article sur la société civile