SANTÉ / BIEN-ÊTRE

Expériences d'anciens combattants à l'origine de soins de santé mentale fondés sur l'AV

Article

Les vétérans militaires qui pourraient bénéficier de services de santé mentale n'y ont souvent pas accès. La recherche a révélé une série d'obstacles associés à l'initiation des soins du Département des anciens combattants (VA) des États-Unis, y compris ceux spécifiques à l'accès aux soins de santé mentale (par exemple, la peur de la stigmatisation). Plus de travail est nécessaire pour rationaliser l'accès aux services de soins de santé mentale VA pour les anciens combattants. Dans la présente étude, nous avons interrogé 80 anciens combattants de 9 cliniques à travers les États-Unis sur l'initiation des soins de santé mentale VA pour identifier les obstacles à l'accès.

Abstrait

Les résultats suggèrent que cinq facteurs prédominants ont influencé les décisions des anciens combattants d'initier des soins : (a) la connaissance des services de santé mentale de l'AV ; (b) la peur des conséquences négatives de la recherche de soins ; (c) croyances personnelles sur le traitement de la santé mentale; (d) la contribution de la famille et des amis ; et (e) la motivation pour le traitement. Les vétérans ont également parlé des voies qu'ils ont empruntées pour accéder à ces soins. Les quatre voies les plus fréquemment signalées comprenaient (a) les rendez-vous de soins de santé physique ; (b) le système d'invalidité de connexion de service; (c) soins non VA ; et (d) être mandaté pour s'occuper d'eux. Prises ensemble, ces données se prêtent à un modèle qui décrit à la fois les modificateurs et les voies d'accès aux soins de santé mentale VA. Le modèle suggère que les interventions visant les voies identifiées, de concert avec les efforts visant à réduire les obstacles, peuvent augmenter l'initiation des services de soins de santé mentale VA par les anciens combattants.

Référence complète

Bovin, MJ, Miller, CJ, Koenig, CJ, Lipschitz, JM, Zamora, KA, Wright, PB, Pyne, JM et Burgess, JF (2019). Expériences d'anciens combattants initiant des soins de santé mentale basés sur VA. Services psychologiques, 16(4), 612–620. https://doi.org/10.1037/ser0000233